Nos valeurs spirituelles

La mission à laquelle nous sommes appelés se réfère beaucoup à la parabole de l’enfant prodigue (Lc 15,11-32) où Jésus démontre toute l’attention du Père qui accourt vers son fils en souffrance. Cette prévenance sait aller au-devant des désirs des personnes qui souffrent. Elle est attentionnée et remplie de délicatesse. Elle sait prendre sa place par des actions concrètes et une écoute soutenue. De plus, cette parabole nous amène sur le chemin des valeurs telles que la compassion et la miséricorde. C’est devenir semblable au Père en imitant humblement sa miséricorde divine auprès des gens instables et en détresse. Un pont entre ciel et terre où le regard affectueux établit un lien entre le Père et l’enfant prodigue. Le pardon donné gratuitement par le Père réconcilie l’enfant face à l’autorité et amène la guérison du cœur. La patience du Père et sa liberté d’amour face à son fils démontre combien il est important de respecter le cheminement de chaque personne peu importe où elle est et dans quelle situation elle se trouve. Aimer c’est offrir la liberté. Ce n’est pas vouloir contrôler l’autre en le forçant à prendre notre point de vue comme véritable sagesse ou par peur de perdre tout crédit. Le respect des opinions de chacun est important puisque cela amène dans les relations humaines un esprit d’amour inconditionnel.

Cet
amour inconditionnel est primordial. Il permet d’accueillir l’autre tel qu’il est, avec ses défauts et ses qualités. Le Père qui accueille les souffrances de son enfant partage avec lui sa vulnérabilité et sa force intérieure. Ils savent reconnaître tous les deux leur dignité et leur vulnérabilité en toute humilité. Quant au fils aîné, qui a toujours agi correctement, il est lui aussi invité à se mettre à table et à entrer dans la fête.

L’objectif spirituel qui caractérise cette oeuvre sociale c’est de témoigner aux gens marginaux et aux ex-détenus(es) la même miséricorde que Dieu le Père témoigne à son enfant qui s’est retrouvé un jour dans la rue.

Notre valeur essentielle : la dimension spirituelle comme principe dynamique de développement et de changement sans égard de la religion, croyance ou de la non-croyance et des différences culturelles, car l’humain est au cœur de notre action.