Depuis octobre 2012, à chaque jeudi après-midi de 14h à 15h, les intervenants, stagiaires et bénévoles vont au parc Émilie-Gamelin pour offrir aux gens café et viennoiseries autour d’une table conviviale, la Table des invités. C’est un moment de détente où l’on prend le temps d’être ensemble.

Toute personne est la bienvenue à cette table : pauvre, riche, touriste, étudiant, commerçant, passant, agent de sécurité, etc. On vise la diversité des bénévoles et des invités, avec le souci d’intégrer les citoyens avec les marginaux. Les bénévoles viennent de tous les milieux, de toutes les cultures et de toutes les confessions religieuses, certains ayant connu le milieu de la rue, d’autres ayant des études supérieures, des ex-détenus(es), des religieux et des religieuses de différentes communautés chrétiennes. La riche diversité de Montréal se retrouve au sein même du groupe. Le bouche à oreille, des connaissances et surtout l’appel à travailler avec les plus démunis ont permis à ces personnes de se réunir et ainsi de faire vivre ce projet commun. Adaptabilité et souplesse sont des valeurs importantes pour la bonne marche de l’oeuvre afin de respecter la réalité des personnes en situation d’itinérance. Toutefois, un mode de fonctionnement a été établi de manière à en faciliter le déroulement. Cette présence est le moyen privilégié par l’équipe pour accéder, dans un premier temps, à l’univers, disons, extérieur des personnes en situation d’itinérance; une façon de se faire connaître, de se faire accepter et de gagner leur confiance. Dans un deuxième temps, vivre un cœur à cœur. On offre également différentes activités auxquelles les gens peuvent participer librement. Simples, attrayantes, propices à la camaraderie et aux dialogues, voici ce qui détermine le choix des activités.

L’équipe de Présence Compassion contribue à faire du Parc Émilie-Gamelin un endroit paisible où la convivialité est présente par un respect mutuel des gens qui y circulent. La sécurité de chaque personne est très importante. Dans ce parc, il n’y a pas seulement des gens menaçants, mais aussi des gens menacés de perdre cet espace, les personnes en situation d’itinérance ainsi que les résidents du quartier. Le parc Émilie-Gamelin rappelle aux gens que cet endroit a une histoire de vie, de foi et de mission qu’il ne faudrait oublier au cœur de ce monde moderne. On veut s’impliquer de manière constante dans ce parc et poursuivre cette mission dans cet aujourd’hui qui est le nôtre avec ses défis. Les personnes en situation d’itinérance, grâce à cette initiative, pourront être des partenaires reconnus.

On répond à plusieurs besoins des gens qui fréquentent le parc tels que : sécurité, réconfort, appartenance, dignité, intégration, spiritualité et fête. On crée ainsi un espace convivial pour les personnes en situation d’itinérance, les commerçants, les résidents, les étudiants, les agents de sécurité et les animateurs d’activités. On veut faciliter la réinsertion sociale des personnes en situation d’itinérance en étant présent avec elles et en favorisant la création de liens entre toutes ces personnes qui ont droit de cité sur la Place Émilie-Gamelin. Par l’accueil, l’écoute, la compassion et la solidarité, Présence Compassion cherche à redonner de la dignité et du leadership aux personnes en situation d’itinérance.


En bref, la Table des invités c’est…
un rendez-vous hebdomadaire à l’année, le jeudi de 14h à 15h, au parc Émilie-Gamelin
un café-rencontre
café et nourriture offerts gratuitement par le café Salon G de l'UQÀM
écoute
références et renseignements
simplicité
échanges
lieu d’information
lieu d’expression
lieu pacifique
activités variées
ateliers de réflexion, art, musique,
théâtre, témoignages…
la fête!

Les avantages…
réduire l’isolement
ouvrir les frontières
faciliter le contact avec les personnes
créer une rencontre
sensibiliser la population
ouverture à l’autre
non-jugement
lieu sécuritaire
lieu ouvert et public

La Table des invités

Sœurs de la Providence

Chez son frère François, Émilie Tavernier crée la table du roi pour les mendiants de passage. Après la mort de son mari et de ses enfants, Émilie Tavernier-Gamelin anime l’Asile de la Providence et institue l’Oeuvre de la soupe, avec des parentes et des amis. En 1843, la Congrégation des Soeurs de la Providence est fondée pour continuer son oeuvre: répondre aux besoins des personnes pauvres, malades et marginalisées. Une statue de la fondatrice est érigée à l’entrée de la station de métro Berri-UQAM.

Lors d’une activité dans le parc qui porte son nom, le parc Émilie-Gamelin, une religieuse a revêtu le costume de la fondatrice pour symboliser la permanence de son oeuvre auprès des laissés pour compte de la société. Présence Compassion est associé à la communauté des Soeurs de la Providence depuis 2003